Arrêter de boire

/Arrêter de boire

LA GROSSESSE ET L’ALCOOL EN QUESTIONS

LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS Mon conjoint et moi avons décidé d’avoir un enfant. Puis-je continuer à boire jusqu’à ce que je sois enceinte? Réduire sa consommation d’alcool à partir du moment où l’on désire concevoir offre à l’enfant un environnement sain et propice à son développement. Éviter de consommer est un choix encore plus sûr. En effet, il est souvent difficile d’identifier le moment exact où se produit la fécondation et l’embryon est particulièrement vulnérable pendant le premier trimestre. Je viens d’apprendre que je suis enceinte de six semaines. J’ai bu quelques verres dernièrement. Dois-je m’inquiéter pour mon bébé? Il n’est jamais trop tard pour assurer un développement optimal du fœtus en diminuant votre consommation d’alcool ou, mieux, en évitant de consommer si vous voulez faire un choix encore plus sûr. Alors, si vous avez pris un verre ou deux à l’occasion, vous n’avez nullement à vous inquiéter. Mais si vous avez l’habitude de consommer plus de quatre verres par occasion ou si vous avez des inquiétudes, il serait préférable d’en parler à votre médecin. Qu’est-ce qu’on veut dire par « un verre »? Un verre, c’est 340 ml (12 oz) de bière à 5 % d’alcool, 140 ml [...]

Par |2018-12-05T22:52:50+00:00décembre 5th, 2018|Arrêter de boire|0 commentaire

Les signes d’abus d’alcool, comment savoir que l’on a un problème ?

De temps à autre, il peut être très agréable de boire un verre de vin entre amis ou de consommer une bière avec ses collègues. Cependant, il est parfois difficile de déceler précisément le moment ou la consommation d’alcool devient abusive pour un individu. Pourtant, il n’est pas inconnu que les effets d’une consommation excessive sont dévastateurs sur le corps humain. C’est pourquoi Stop Laser Plus souhaite vous aider à identifier plus aisément les signes d’un abus de boisson alcoolisée, en plus de vous permettre de savoir si vous souffrez d’une dépendance.   Les signes au quotidien Les premiers signes d’une consommation d’alcool abusive se font ressentir de jour en jour dans le mode de vie d’une personne. #1 - Si vous êtes une personne qui ressent régulièrement du stress et que vous ne semblez pas être en mesure de contrôler votre anxiété sans avoir recours à l’alcool. #2 - Si vous devez consommer une certaine quantité d’alcool pour être en mesure de vous endormir le soir. #3 - Si vous devez constamment mentir à votre entourage sur la quantité d’alcool que vous consommez hebdomadairement. #4 - Si boire ne semble plus être un plaisir, mais bien un véritable besoin [...]

Par |2018-10-24T15:48:16+00:00mars 19th, 2018|Arrêter de boire|0 commentaire

Les effets d’une consommation excessive d’alcool sur le corps

La consommation abusive d’alcool est un phénomène beaucoup plus présent que l’on croit au sein de la population québécoise. Selon l’organisme Éduc’alcool, une consommation à faible risque est définie comme 2 verres par jour et 10 verres par semaine pour les femmes, tandis que les hommes auraient droit jusqu’à 3 verres par jour et 15 par semaine. De plus, peu importe le sexe, on recommande de ne pas boire tous les jours, et ce, pour de nombreuses raisons. Parmi ces raisons, on retrouve évidemment le risque de développer une dépendance aux boissons alcoolisées. Il est pertinent de s’attarder aux effets nocifs d’une absorption fréquente d’une trop grande quantité d’alcool.   Les impacts sur les organes internes Bien que la plupart des tissus humains ont la capacité de se régénérer, l’abus d’alcool entraîne parfois des conséquences irréparables sur le corps. Lorsque l’on parle d’alcoolisme, on pense directement aux impacts que cette dépendance a sur le foie puisque c’est cet organe qui s’occupe de transformer l’alcool. Cet organe peut être affecté à divers niveaux, selon la quantité d’alcool consommée ainsi que la durée de cette consommation abusive. Les stades de sa dégradation sont généralement les suivants : la stéatose hépatique, l’hépatite alcoolique et [...]

Par |2018-10-24T15:50:52+00:00novembre 30th, 2017|Arrêter de boire|0 commentaire